Renégociez vos prêts

Profitez des taux historiquement bas pour renégocier votre prêt immobilier !

Les taux d’intérêt ont atteint des plus bas historiques, le moment est nécessairement idéal pour renégocier son prêt immobilier. Pour que l’opération soit véritablement intéressante et rentable, il est toutefois impératif que le crédit immobilier racheté réponde à plusieurs critères techniques :

L’écart de taux entre l’ancien et le nouveau prêt immobilier

Il est généralement admis que l’écart de taux entre le crédit immobilier qui est racheté est le nouveau doit être d’au moins 1 point pour que la renégociation du crédit soit pertinente. Il ne s’agit que d’un indicateur, l’opération peut s’avérer intéressante malgré un écart de taux inférieur.

La durée restante du prêt immobilier à renégocier

La renégociation ne doit pas intervenir trop tard dans le cycle de vie du prêt immobilier existant. Il est donc toujours préférable d’envisager l’opération au cours de la première moitié du délai de remboursement du crédit immobilier initial.

Les frais liés à la renégociation du prêt immobilier

Renégocier son prêt immobilier entraine une série de coûts qui peut réduire, voire supprimer l’intérêt de l’opération. Indemnités de remboursement anticipé, prise et mainlevée d’hypothèque, frais de dossier du nouveau crédit… chaque frais potentiel doit être analysé et pris en compte afin de s’assurer de la rentabilité de la renégociation. C’est pourquoi le montant du nouveau prêt qui correspond au capital restant dû de l’ancien, plus les frais annexes, ne doit pas être négligeable. Nous retenons habituellement le « seuil plancher » de 50 000 euros pour qu’une opération de renégociation de prêt soit réussie.